mercredi 30 novembre 2016

CURRY DE LENTILLES, ÉPINARDS ET PATATES DOUCES AU LAIT DE COCO

Le week-end dernier a été végétarien à la maison. L'occasion pour moi de préparer un délicieux curry automnal vegan très parfumé grâce aux épices douces qui le composent et au lait de coco qui a donné à la sauce un crémeux inégalé. Une vraie gourmandise !


J'ai utilisé deux sortes de lentilles. Mais comme les vertes cuisent plus longuement que les corail, je les ai fait précuire. La patate douce apporte au plat la note sucrée et colorée ; on peut très bien la remplacer par de la butternut par exemple.


Ingrédients
  • 150 g de lentilles vertes
  • 1 oignon
  • 500 g de patate douce
  • 1 c. à s. de beurre de coco ou d'huile
  • 500 g de lait de coco
  • 100 g de lentilles corail
  • 150 g de pousses d'épinards
  • 1 citron vert
  • Épices : cannelle, coriandre, cumin, curcuma, curry, gingembre, graines de moutarde, piment doux
  • Sel


Préparation
Dans une casserole d'eau froide non salée, verser les lentilles vertes et les précuire 15 minutes seulement : elles doivent rester fermes.

Pendant ce temps, éplucher et émincer l'oignon. Éplucher la patate douce et la couper en petits dés réguliers. Réserver.

Dans une grande sauteuse, faire fondre le beurre de coco, puis ajouter l'oignon. Lorsqu'il est devenu transparent, saupoudrer les épices (plus ou moins une cuillerée à café rase de chaque, selon les goûts). Laisser cuire 1 minute puis verser le lait de coco. Mélanger et ajouter les lentilles corail rincées, les lentilles vertes précuites et égouttées, les dés de patate douce et un verre d'eau.


Saler. Mélanger et cuire à couvert, à feu doux, une vingtaine de minutes, en remuant souvent et en rajoutant un peu d'eau si la sauce épaissit trop.


Rincer les épinards et les ajouter dans la sauteuse.


Mélanger et poursuivre la cuisson 5 à 10 minutes. Vérifier la cuisson des patates, qui doivent être tendres. Presser le jus du citron vert et rectifier l'assaisonnement avant de servir le curry nature, ou avec du riz ou des naans pour un plat plus complet.


Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez Cooking Julia sur Facebook et sur Pinterest !
© Cooking Julia 2016

mardi 29 novembre 2016

CAKE AMANDINE AUX POIRES ENTIÈRES

Nous avions beaucoup aimé le cake au chocolat aux poires debout. L'idée me trottait dans la tête d'en refaire un dans lequel l'amande remplacerait le chocolat. A mon sens, cette version est encore meilleure que la précédente (amande et poire forment un mélange extra) et reviendra d'ailleurs bien vite sur notre table, peut-être en format rond pour changer...


Il est important de choisir des poires de petit calibre comme les Rocha ou toute autre variété de petites poires. Ni trop vertes ni trop mûres, elles doivent pouvoir se peler sans s'écraser mais ne pas être trop dures sinon elles auront du mal à cuire et n'auront aucun parfum. Cette fois-ci, je n'ai pas poché les poires au préalable, je les ai mises crues dans le gâteau et elles étaient parfaites : tendres et bien parfumées !


Pour éviter une catastrophe au démoulage, j'ai chemisé le moule ; ainsi, le cake s'extrait facilement. A la coupe, on aperçoit l'intérieur de la poire, ce qui est très joli.



Ingrédients
  • 125 g de beurre + un peu pour le moule
  • 140 g de sucre
  • 100 g de poudre d'amande
  • 50 g de Maïzena
  • 1 c. à c. rase de levure chimique
  • 3 œufs
  • Quelques gouttes d'extrait d'amande amère
  • 4 petites poires Rocha mûres mais pas trop


Préparation
Préchauffer le four à 175°.

Dans le bol du Thermomix, réunir le beurre en parcelles et le sucre. Programmer 1 minute, vitesse 3. Ajouter la poudre d'amande, la Maïzena, la levure, les œufs et l'amande amère. Mélanger 10 secondes, vitesse 4. Racler les parois du bol et recommencer.

Chemiser un moule à cake avec une feuille de papier sulfurisé beurrée. Verser la pâte dans le moule et le placer au froid le temps de préparer les poires, pour que la pâte se raffermisse.


Peler délicatement les poires en veillant à ne pas enlever la tige. Éliminer la base.


Les disposer dans le moule en les enfonçant dans la pâte.


Enfourner le moule pour 45 minutes. Si la surface du cake colore trop, le couvrir d'une feuille de papier d'aluminium.


Démouler le cake sur une grille, en tirant sur le papier sulfurisé. Retirer celui-ci complètement et laisser le cake refroidir.


Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez Cooking Julia sur Facebook et sur Pinterest !
© Cooking Julia 2016

lundi 28 novembre 2016

GRATIN D'ARTICHAUTS POIVRADE À L'ITALIENNE

L'autre jour, Monsieur Julia m'a rapporté du marché des artichauts poivrade. J'avais pourtant l'impression que la saison était terminée. Mais bon, me voilà donc avec mes quatre petits artichauts violets, sans vraiment savoir comment les préparer... Un petit tour sur le net afin de dénicher une ou deux vidéos pour apprendre à les "tourner", et un autre tour dans mon placard pour trouver de quoi les accompagner agréablement. Et voici le résultat de cette intense réflexion...


Un bon petit gratin complet aux saveurs de l'Italie !





Ingrédients (pour 2-3 personnes)
  • 4 artichauts poivrade
  • 1 citron
  • 100 g de tagliatelles
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 150 g de coulis de tomate
  • 20 g de parmesan râpé
  • Sel



Préparation
Préparer et tourner les artichauts. (Pour une explication en images, le mieux est de regarder une petite vidéo ici ou .) Les couper en 4 et les plonger dans un saladier d'eau additionnée de jus de citron.


Les faire ensuite cuire 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante salée. Ils doivent être tendres. Les égoutter.

Préchauffer le four à 180°.

En parallèle de la cuisson des artichauts, faire cuire les tagliatelles al dente. Les égoutter (pas trop), les verser dans un petit plat à four et les enrober d'huile d'olive. Ajouter les artichauts. Saler légèrement.


Mélanger délicatement avec le coulis de tomates et saupoudrer de parmesan.


Enfourner le plat pour 15 minutes.


Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez Cooking Julia sur Facebook et sur Pinterest !
© Cooking Julia 2016

dimanche 27 novembre 2016

CRÈME DE MARRONS VANILLÉE

En ce moment, toutes les blogueuses publient leur recette de crème de marrons... Normal, c'est la saison des châtaignes et nombreux sont les desserts de fin d'année qui en contiennent. Après avoir essayé une première version allégée en sucre, je me rends à l'évidence : pour retrouver le goût de la vraie crème de marrons, il faut du sucre, beaucoup de sucre, et de la vanille... Pas bon pour les hanches, mais les papilles en redemandent !


Le choix des marrons est crucial. Honnêtement, la corvée de l'épluchage ne m'a pas tentée, je me suis donc lâchement rabattue sur des fruits surgelés, au goût plus proche de celui des frais que les marrons en conserve, en bocal ou sous vide. J'ai utilisé du sucre de canne blond, mais j'aurais dû choisir de la cassonade bien sombre pour éviter à ma crème d'être aussi pâlichonne !


La crème de marrons a de multiples utilisations. Elle sert de base à des gâteaux (au chocolat, aux poires...) ; elle se transforme en mousse, en crème dessert, en flan ; elle sucre délicatement un fromage blanc et se déguste aussi tout simplement à la petite cuillère...







Ingrédients
  • 450 g de marrons surgelés
  • 350 g de sucre de canne blond ou roux
  • 1 gousse de vanille





Préparation
Placer les marrons surgelés dans le Varoma. Remplir d'eau le bol du Thermomix jusqu'à couvrir les couteaux. Mettre les éléments en place et programmer 20 minutes, Varoma, vitesse 1.


Vider le bol et le rincer. Préparer le sirop de sucre en réunissant dans le bol le sucre, les graines de la gousse de vanille, la gousse elle-même et 200 grammes d'eau. Programmer 14 minutes, 100°, vitesse 2.


Ajouter les marrons...


 ... et mixer 15 secondes, vitesse 4 pour les réduire en gros morceaux.

Cuire la préparation 8 minutes, 100°, vitesse 2. A nouveau, mixer 15 secondes, vitesse 7, puis 30 secondes, vitesse 10, voire plus, jusqu'à obtenir la texture désirée. Si elle semble trop épaisse (elle va épaissir en refroidissant), ne pas hésiter à ajouter un peu d'eau pour la détendre.


Mettre la crème de marrons en pot.


Elle se conserve au réfrigérateur et doit être consommée dans la quinzaine qui suit.


Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez Cooking Julia sur Facebook et sur Pinterest !
© Cooking Julia 2016

samedi 26 novembre 2016

ÉCRASÉE DE POIREAUX ET POMMES DE TERRE


Après l'excellent livre sur les courges, la collection "Tout est bon dans...", proposée par la maison d'édition Rue de l’Échiquier, s'étoffe d'un sixième titre consacré cette fois-ci au poireau. Dans le cadre de notre partenariat, qui consiste à illustrer des recettes tirées du livre, je vous propose ce soir une écrasée de poireaux et pommes de terre : un plat très simple et bien de saison, bon marché et délicieux, qui nourrira aisément 4, voire 6 convives.


Ami des soupes et autres plats de la cuisine de nos régions, le poireau se réinvente dans ce livre grâce à 40 recettes qui le subliment : qu'on le préfère fondant, croquant, onctueux, voire en dessert (eh oui, on peut même l'intégrer dans des recettes sucrées !), il y en a pour tous les goûts.




Ingrédients
  • 400 g de poireaux (blanc et vert clair)
  • 600 g de pommes de terre à chair ferme
  • 1 gousse d'ail
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 25 + 25 g de beurre demi-sel
  • Muscade
  • Ciboulette (facultatif)
  • Sel, poivre


Préparation
Fendre les poireaux dans la longueur, retirer les parties abîmées et les passer sous l'eau pour bien enlever la terre. Les émincer très finement.


Peler les pommes de terre, les couper en tout petits dés et les essuyer dans un torchon.


Dans une cocotte, répartir les poireaux, les pommes de terre et la gousse d'ail pelée et émincée. Ajouter 40 cl d'eau, le bouillon cube émietté et râper un peu de muscade.


Porter à ébullition, saler, poivrer et ajouter la moitié du beurre en copeaux. Laisser cuire à feu vif pendant 30 minutes, jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites et le bouillon très réduit.


Verser le contenu de la cocotte dans un grand plat creux et répartir le reste du beurre en copeaux. A l'aide d'une fourchette, écraser grossièrement les légumes. Parsemer un peu de ciboulette. Servir en accompagnement d'une pièce de viande ou d'un filet de poisson.


Source : Tout est bon dans le poireauVirginie Perrotte, Editions Rue de l’Échiquier
Recette réalisée en partenariat avec les Editions Rue de l’Échiquier. Merci à Léa.


© Cooking Julia 2016