vendredi 11 novembre 2016

GELÉE DE COINGS À LA VANILLE

Moi qui adore les coings, il était temps que je fasse de la gelée. C'est chez Isabelle (La cuisine d'ici et d'ISCA) que j'ai trouvé la recette de base, un peu chamboulée pour les besoins d'une deuxième recette qui va suivre.


Rien n'est compliqué dans cette recette, mais il faut avoir un peu de temps à y consacrer car les cuissons sont longues. Comme j'ai choisi des coings bio, je m'épargne la corvée de l'épluchage. Car un coing, c'est très dur ! L'épluchage est donc un peu difficile...


Le coing est excellent à la santé grâce à sa richesse en pectines, fibres, vitamines, minéraux et oligoéléments, tout en étant pauvre en sucre, donc en calories. Il est également l'allié des intestins qu'il protège. Il n'y a que du bon dans le coing .






Ingrédients
  • 1,5 kg de coings bio
  • 1 kg de sucre blanc
  • 1 gousse de vanille
  • 2 grands carrés de gaze




Préparation
Frotter les coings avec de l'essuie-tout pour enlever le duvet qui les recouvre. Laver soigneusement les fruits, puis les couper en 4 quartiers. Recouper chacun d'eux en 4, il est ainsi plus facile de retirer le cœur dur et les pépins. Il est inutile de les peler. Placer les fruits au fur et à mesure dans une casserole d'eau.


Conserver soigneusement cœurs et pépins et les enfermer dans un carré de gaze, noué serré avec un morceau de ficelle. Ils sont très riches en pectine et ce sont eux qui vont permettre à la gelée de prendre.


Ajouter le nouet dans la casserole.


Porter le contenu de la casserole à ébullition, puis cuire pendant une heure à feu doux, à couvert, sans remuer afin que le jus obtenu reste clair.


Retirer le nouet, le réserver. Égoutter les coings et les réserver (une recette à venir très vite). Peser le jus obtenu (1,350 kg pour moi). Gratter les graines de la gousse de vanille et les ajouter.


Remettre le jus de coings dans la casserole et ajouter le sucre. Bien mélanger pour dissoudre le sucre et porter à ébullition. Faire cuire à feu assez vif 30 à 45 minutes en remuant sans cesse à l'aide d'une cuillère en bois. Craignant que la gelée ne prenne pas, j'ai remis le nouet dans la casserole pendant le dernier quart d'heure. La gelée doit réduire et prendre une belle couleur ambrée, presque rose.


Pendant la cuisson de la gelée, stériliser les pots et leurs couvercles bien propres en les plaçant au four à 110° pendant 15 minutes.

Mettre la gelée en pot, à l'aide d'un entonnoir recouvert d'une gaze servant de filtre : cela permet d'obtenir une gelée transparente, sans impuretés. On distingue seulement les grains de vanille.


Cette gelée sera aussi bonne sur une tartine que sur une tarte pour lui donner un fini brillant.


Adapté de La cuisine d'ici et d'ISCA

21 commentaires:

  1. Il faut tout de même le faire, pendant que tu publies la gelée de coings, de mon côté je fais part de ta tarte briochée aux pralines. Moi non plus, je n'épluche jamais les coings, c'est totalement inutile, tout comme pour la rhubarbe. Elle est bien réussie ta gelée, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isabelle, si elle est réussie, c'est grâce à toi ! Et entre nous, c'est de la transmission de pensée...

      Supprimer
  2. Superbe! moi qui croyait que c'était compliqué, j'ai maintenant très envie d'en faire! Combien de pots as tu fait?

    RépondreSupprimer
  3. Vous me faites envie les filles avec vos gelées de coings, et si en plus il ne fait pas éplucher, que demander de plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste un peu long, mais pas compliqué, non !

      Supprimer
  4. elle est belle cette gelée! elle fait envie!

    RépondreSupprimer
  5. Cette recette m'a fait repenser à mon jus de coings stocké au congélateur !!! Une amie a fait de la pâte de coings et m'a gentiment donné le jus : donc YAPUKA ou alors je pensais le conserver pour réaliser une confiture de Noël à offrir pour l'occasion au lieu des traditionnels chocolats du commerce !!!! A ce propos, tiens-tu dans tes archives une recette pour réaliser cette confiture (ou un lien qui permette de la faire ?) Merci en tous cas pour ces belles images : ça donne envie !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai une confiture de coings ici : http://cookingjulia.blogspot.fr/2015/12/confiture-de-coings.html
      Mais il faut la pulpe de coings, et pas seulement le jus. Sinon, voici une recette de pâte de coings : http://cookingjulia.blogspot.fr/2015/12/pate-de-coings.html
      Bonnes réalisations !

      Supprimer
  6. Quelle belle couleur appétissante !! Je sortirais bien la petite cuillère du pot pour t'en piquer une lichette ;o))
    Michèle

    RépondreSupprimer
  7. Nous aussi on adore les coings... une belle recette de gelée qui me plaît beaucoup !! Bon week-end bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline. Il faut dire que c'est super bon...

      Supprimer
  8. Vraiment superbe ta gelée de coings ! Ça donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je m'en régale tous les matins au petit déj !

      Supprimer
  9. C'est très long mais le résultat en vaut la peine! elle est magnifique cette gelée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est long mais finalement ça se fait tout seul ou presque. Merci en tout cas Muriel.

      Supprimer
  10. Merci pour la recette je vais la tenter rapidement

    RépondreSupprimer